Glossaire 2.0 : le Web 2.0

C'est nouveau, et c'est différent

Une chose m'a toujours parue assez mystérieuse : en ces temps wikipédiens où le partage des savoirs est censé être la norme, l'absence de prise de recul de la foule intelligente semble ne pas avoir été résorbé, et, au contraire, cette foule semble confortée dans son approche superficielle et immédiate des faits. En effet, qui a besoin de connaissances aujourd'hui, Google est là pour répondre aux questions ; à votre place. Ce terreau fertile permet l'apparition de concepts fourre-tout et vasouilleux, dont voici les principales caractéristiques :

  • c'est innovant, parce que ça innove
  • c'est difficilement définissable, parce que les implications sont énormes
  • ça va changer le monde, enfin là où il y a des ordinateurs
  • c'est révolutionnaire, parce que le pouvoir va changer de mains

Derniers avatars en date de ces nouveaux concepts : les blogs, et le web deux point zéro (ou Web 2.0). Une autre des caractéristiques essentielle de ces concepts est le principe de dématérialisation : le concept est au départ lié à un produit, puis il devient une pratique qui transcende le produit, et enfin le concept devient la démocratie participative (une variante moderne et innovante des rites tantriques). Cette évolution était en particulier flagrante avec le Web 2.0 : dans un premier temps, ce fut la révolution par les outils de publication simplifié, le renouveau des sites communautaires et le pouvoir récurrent de l'Ajax, puis ce fut en fait la prise en main d'internet par l'internaute lambda, grâce à l'amélioration des interfaces utilisateurs fournis par ces produits, et enfin, l'assaut final, le Web 2.0 est devenu un tipping point ou "point critique", cet instant ou tout bascule, bascule entre l'avant, le Web 1.0 et l'après, le Web 2.0. Vous l'avez compris, le Web 2.0 est à la fois un point critique dans le passé, mais c'est aussi notre le présent. Le Web 2.0 s'est produit quand l'effet de masse a été suffisant pour nous faire passer dans le village global, de la démocratie d'avant à la démocratie participative. En d'autres termes, le Web 2.0 se situe dans le futur. Le Web 2.0 est donc l'alpha et l'omega, il a été, il est et il sera. Le Web 2.0 c'est une nouvelle ère glorieuse pour l'individu, mais aussi pour la société globale, ère qui a commencé dans le futur.

Voilà, j'espère que vous avez mieux compris l'essence du web deux point zéro, et que vous pourrez désormais avoir brillé en société (non il n'y a pas de faute dans cette phrase, relisez). Un impair néanmoins à ne pas commettre : malgré son costume blanchi à l'Ajax, et sa rhétorique étonnament similaire, Raël n'est pas un gourou du mouvement du Web 2.0.

Raël le métagourou, il lui reste le web à conquérir

Commentaires

1. Le vendredi 16 février 2007, 01:35 par Bouilloire

Rolala je suis sûre que Desmond est web 2.0 aussi :O)