De l'art d'être statisticien

Gilles Carrez est rapporteur général de la commission des finances, et à ce titre, auteur du "rapport fait au nom de la commission des finances, de l'économie générale et du plan sur le projet de loi (n°4), en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat". Le fameux projet de loi TEPA.

Comme relevé par Emmanuel de Ceteris Paribus, on trouve dans ce rapport le passage suivant (je graisse) :

La prégnance de la logique malthusienne du partage du travail conduit certains à craindre que la mise en œuvre d’un tel dispositif ne pèse sur les créations d’emplois. Les comparaisons internationales sont pourtant claires : c’est plutôt dans les pays où la durée de travail par actif occupé est élevée que le taux de chômage est faible. La mise en relation des durées de travail et des taux de chômage de la France, de l’Allemagne, du Royaume-Uni, du Japon et des États-Unis l’atteste, comme le montre le tableau ci-après.

Source : base de données statistiques de l’OCDE.

Un gentil commentateur d'Emmanuel (parce que tous les commentateurs sont gentils, cf. Xavier Bertrand) a aimablement extrait les données référencées pour établir ce graphique ici. Vous pourrez vérifier, les données de l'OCDE sont en accès libre pour les années considérées. En reprenant ces données et en n'enlevant pas les pays gênant, on obtient ceci :

Gilles Carrez en force

Hmmm... c'est comment dire... peu clair. Enlevons la Corée, la Pologne et la République Slovaque pour compacifier un peu le tout.

Gilles Carrez logique powaaaah

Mouais, pas mieux. Nous avons donc plusieurs possibilités :

  • Gilles Carrez n'a pas écrit ce rapport et ne l'a pas lu
  • Gilles Carrez n'a pas écrit ce rapport, l'a lu et n'a pas vérifié le contenu
  • Gilles Carrez n'a pas écrit ce rapport, l'a lu, vérifié le contenu, et approuvé la production de ce graphique qui est à contre-sens des données
  • Gilles Carrez a écrit ce rapport

Comment en est-on arrivé là ? C'est pourtant simple, c'est marqué sur sa fiche de député : "Groupe politique : Union pour un Mouvement Populaire". Forcément, il n'était pas bien armé, que ce soit utilisation de l'outil statistique ou du côté de l'honnêteté intellectuelle.

A lire aussi : une analyse de texte chez YRDUAB.

Commentaires

1. Le jeudi 10 avril 2008, 20:16 par Tif

Ou alors, il a tout fait faire par des stagiaires même pas indemnisés. "Vous me ferez quelques tris croisés, enlèverez quelques données..."

2. Le lundi 14 avril 2008, 22:54 par Pierre

Au début ils ont du tenter de relier les points, mais sans les numéros c'est pas évident... alors ils ont décidé de faire plus simple : une ligne.

Ne jamais mêler politique et statistique, l'émulsion ne se fait pas bien.

3. Le mardi 13 mai 2008, 17:21 par Olivier B.

Bien vu !

4. Le mardi 13 mai 2008, 18:34 par Pierre M. Boriliens

Exemple de ce qu'on peut faire avec un coefficient de corrélation :

En hiver, la consommation énergétique augmente. En hiver le nombre de décès de personnes âgées augmente. Il suffit de chercher les données n'importe où et de calculer le ceof de corrélation.

Donc les personnes âgées se chauffent trop...

5. Le mercredi 14 mai 2008, 22:17 par jide

Oui, les personnes âgées se chauffent trop ! On ajoute un exemple concret: Chez ma grand mère, il fait 26 en hiver.

et la c'est bon coco, je te ponds un projet de loi (ecolo en plus) :-)

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.cynicalturtle.net/kame/trackback/364

Fil des commentaires de ce billet