Déclencher une réaction

S'expliquer, toujours. J'ai écrit la précédente entrée "l'anglais est universel" dans la série des affordances trompeuses alors que ça n'était absolument pas prévu, ni même envisagé. Pour que cela soit arrivé, il eut fallu un déclencheur fort, et celui-ci est un magazine que je lis régulièrement depuis plusieurs années maintenant : Hackable, édité par les éditions Diamond, qui arborent fièrement le logo de l'Alsace dans l'ours, et précisent qu'ils sont imprimés en Allemagne. Je me demande ce que signifie le mot "diamond" en alsacien... ou en allemand. Est-il besoin de préciser que j'apprécie beaucoup ce magazine ? Dans l'internet moderne oui. Et après cette précision, sur laquelle s'arrêteront les internautes modernes qui sont limités à 500 signes, discutons de ce déclencheur.

Hackable est un magazine annoncé pour "découvrir et progresser dans les domaines de l’électronique numérique et de l’embarqué", et c'est la réalité. Une deuxième réalité est qu'Hackable est là pour dire combien les utilisateurs de Linux sont plus intelligents parce qu'ils ont choisi Linux, combien Microsoft c'est le mal, combien les utilisateurs de Windows n'ont pas vu la lumière mais qu'ils peuvent arriver à se débrouiller tout seuls, et combien les utilisateurs de Linux sont au final stupides vu qu'on leur donne toutes les instructions à la virgule près. Tant que le premier objectif est rempli, on peut passer outre les débordements engendrés par le deuxième.

Arrive donc le n° 39, et un article intitulé "Pilotez un moniteur VGA avec un devkit ESP32", titre qui n'est pas trompeur, et même si on aurait aimé plus d'ESP32 et moins de Linux, c'est une très belle ouverture. Et dedans, on tombe sur cette digression :

Oui, les messages sont en anglais, ce qui est non seulement ma préférence générale puisque l'anglais est la langue de l'informatique, n'en déplaise à certains « toubonistes » (référence pour les vieux), mais ici cela évite d'obtenir n'importe quoi à l'écran étant donné que l'IDE Arduino utilise UTF8 et ne permet pas de choisir son encodage (contrairement à VSCode).

Beaucoup de choses à dire ici :

  • je suis vieux
  • la sélection de l'encodage dans VSCode n'a pas suivi un chemin tranquille
  • "obtenir à l'écran" quand on parle de manipulation de terminal et plus loin de polices de caractères, c'est-à-dire quand on est en plein dans le sujet de la notion d'encodage, c'est truculent
  • si l'anglais est devenu la langue des codeurs doux-heurt mais cœur, ça ne peut pas être la langue de l'informatique (cf. article déclenché)
  • quel est le problème de plaire ou de ne pas plaire aux "toubonistes", le but n'est-il pas de transmettre une connaissance ? Ce but est-il atteint ?

Derrière cette phrase, on sent l'énervement bien compréhensible du rédacteur technique qui n'a pas envie de retoucher au code mis en forme en période de bouclage. Concentrons-nous donc sur l'essentiel : à quoi ressemblent ces messages ?

Enable get Wifi. Rebooting...

HA (vous êtes ici invités à chercher le méme animé qui vous sied à base de Dieuni). Ce message est destiné aux personnes qui regardent l'écran piloté par l'ESP32. Tentons la traduction en français avec Gogole pour essayer d'y voir clair, vu que je ne maîtrise pas cette grammaire : "Activer obtenir le wifi. Redémarrage..." Étrange, rien dans le programme ne permet d'activer ou de désactiver le Wi-Fi (avec un tiret et des majuscules, comme la marque). Lisons le programme (ce que l'utilisateur n'est pas censé faire) : sans doute une petite faute typographique, avec un E à la place d'un U pour Enable. Gogolisons une nouvelle fois : "Impossible d'obtenir le wifi. Redémarrage..." C'est un peu plus logique, mais pas complètement convaincant : pour avoir le Wi-Fi, il suffit d'avoir la puce adéquate, or il n'est pas possible en pratique d'enlever matériellement la partie Wi-Fi sur un ESP32. Continuons à lire le programme pour voir ce qu'il s'y passe quand on réussit à avoir une connexion au réseau par le Wi-Fi.

WiFi connected

HA (yada yada). Diantre.

Le message initial aurait-il été correct et compréhensible, aux accents près, eut-il été écrit en français ? Mon opinion est que cela est très vraisemblable. Hic jacet causa (en latin de Gogole).

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.cynicalturtle.net/kame/trackback/2077

Fil des commentaires de ce billet