Affordance trompeuse : JSON

JSON est un format de texte bien connu, et format privilégié des amateurs de l'approche NoREST. Ce format, très simple, est défini dans la RFC 8259 de l'IETF ou encore ECMA-404 de l'ECMA, qui spécifie que l'acronyme signifie "JavaScript Object Notation". On pourrait donc s'attendre à ce qu'on puisse décrire en JSON un objet au sens JavaScript, à savoir quelque chose avec un état et un comportement, des propriétés et des méthodes. Juste après, la spécification précise que JSON est un format d'échange de données, on comprend donc que la partie "comportement" ne fera pas partie de JSON. On pourrait du coup s'attendre à ce que les types de données scalaires JavaScript standards soient supportés dans JSON. Ce n'est pourtant pas le cas, seuls les nombres et les chaînes de caractères sont décrits et, par le tour de passe-passe d'utilisation de mots-clefs, on ajoute les booléens. Au final, le JavaScript dans JSON est l'équivalent de Git dans GitOps : un tube néon qui va mettre en valeur le nom.


Vous pouvez trouver le reste de la série sous l'article d'introduction.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.cynicalturtle.net/kame/trackback/2062

Fil des commentaires de ce billet