Affordance trompeuse : API

Une API est une interface (i.e. la frontière entre deux choses) utilisée dans l'action de programmer des applications. On décrit la liste des opérations disponibles, avec pour chacune ce dont on a besoin, et ce qu'on aura en retour. Pour les informaticiens et en version longue, ça se passe du côté de C'est le printemps, bientôt les API vont éclore, sinon restez ici.

Analogie dans le monde du spectacle :

  • L'opération "donner un concert" demande des artistes et des instruments, et permet d'obtenir en retour un concert
  • L'opération "donner un encore" demande des artistes en tenue décontractée et des instruments, et permet d'obtenir en retour un encore

La tromperie est dans le fait d'utiliser le terme API pour désigner l'exécution de l'opération. En langage courant :

  • "Je suis allé à donner un concert hier soir, c'était génial ! On était très près de la scène pour le donner un encore, un grand moment de communion !"
  • "Venez tous à la pendaison de crémaillère pour fêter l'emménagement dans notre nouvelle signature d'un acte de vente !"

Ou en faisant la confusion dans l'autre sens :

  • "J'ai été déçu par cette interprétation à la Philarmonie, trop de fausses notes dans la partition."
  • "On a une grosse fuite d'eau, c'est un vice caché du schéma de plomberie"

Pour les informaticiens utilisant API en ce sens, allez leur demander la différence entre GPL et LGPL, la tromperie deviendra limpide. Ils ne pourront pas se baser sur Wikipedia étant donné que les pages françaises et anglaises sur la LGPL font l'impasse sur le terme "interface", qui est la clef de voûte de cette différence.


Vous pouvez trouver le reste de la série sous l'article d'introduction.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.cynicalturtle.net/kame/trackback/2074

Fil des commentaires de ce billet